jeudi 28 mai 2009

Nicole | Intermède.

__________________________
NICOLE








Je n'aurais jamais pensé lorsque j'ai commencé à écrire sur ce blog
que je serais partie fouiller aussi loin dans ma mémoire.

Comme ces images gravées à tout jamais sur une pellicule,
 les impressions et les sentiments demeurent intacts
 et le film  défile avec une facilité parfois déconcertante.

Lorsque j'étais enfant,
 je croyais que ma vie se déroulait comme au cinéma.
J' étais la vedette du film.
"ON" me regardait !


L' idée peut paraître saugrenue et  singulière,
mais  elle m'a permise d'apprendre la retenue.
Il fallait que je sois toujours correcte envers les autres,
que je me tienne bien,
que je sois polie, obéissante, charitable
 et respectueuse...

Mon imagination  fantasque s'amusait à déborder
et le "monde" que j'inventais  et dans lequel j'évoluais
était sans contexte à mes yeux
exceptionnel.

Je ne peux expliquer
la raison qui me pousse à écrire tout cela  aujourd'hui !
Les mots jaillissent, se bousculent presque à mon insu
pour couler comme l'eau de la source
 de Beaumont de Pertuis, le petit village Provencal,
ou j'ai passé toutes les vacances de mon enfance et de mon adolescence.
_________________________________________________________
Aurais je alors compris que tout est illusoire et éphémère,
que chaque instant de magie doit être vécu comme le dernier.
Je suis tentée de dire " Pouce" à  l' implacable passage du temps
qui file entre mes doigts 
tel que  je le faisais enfant dans la cour de récréation
 lorsque je voulais arrêter le jeu.

Voici   qu'aujourd'hui
je ressens l'envie de parler de mon père qui était merveilleux,
de ma mère qui me manque terriblement,
des sauterelles que mon grand père attrapait  à la Penne  pour m'amuser,
de l'eau fraîche qui remontait du puits les jours d'été,
des berceuses que chantait ma grand mère,
et des délicieux flans aux oeufs de ma  tatie Toinette.
 De toutes ces petites choses insignifiantes
 qui inexorablement au fil des jours tissent  la trame d'une vie.
________________________________________________
Nicole.


5. Anne
Intermède en miroir 

clic


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Ce que j'aime dans ce blog c'est que sur quelques mois on peut suivre votre évolution à toutes les deux. On sent que le projet initial, souvenirs d'école avec vos yeux d'enfant, vous a échappé.
Il y a d'abord votre vraie rencontre qui sort de l'ordinaire. Et puis peu à peu votre façon de raconter évolue. Il y a des allers-retours entre le souvenir lui même et ce qu'il évoque maintenant.
J'espère que vous écrirez longtemps, que l'on pourra vous voir grandir un peu, même si l'adolescence est tellement intime qu'elle s'expose difficilement aux yeux des autres...
Longue vie à vos traces que l'on suit pas à pas avec un plaisir sans cesse renouvelé.
Thérésa